Google et l’orthographe : l’impact pour le référencement

Préambule

Attention, cet article est le vestige d’une réflexion sur le référencement naturel à une époque tout à fait différente d’aujourd’hui. En 2010, Google possédait encore quelques failles qu’il pouvait être intéressant d’optimiser ou d’exploiter pour améliorer le trafic de son site internet. Sa gestion de l’orthographe en était une.

Aujourd’hui, une telle astuce présente un intérêt très limité. Premièrement Google détecte les fautes de frappes pour un nombre toujours croissant d’expressions, mais la qualité de rédaction est également rentré au cœur de son algorithme et avec cela, évidemment, la qualité de l’orthographe utilisé sur un site. Alors ce n’est pas parce que votre site utilisera un langage soutenu sans la moindre faute qu’il obtiendra les faveurs de Google, mais une page présentant bien trop de fautes d’orthographes pourrait se voir déprécier par Google.

Cet article reste cependant en ligne, témoin d’une époque révolue. Vous qui êtes curieux de découvrir ce qu’il était possible de faire avant, sur Google.

/article/

Malgré toute la bonne volonté de proposer à vos visiteurs un contenu de qualité bien rédigé, il peut être intéressant dans certains cas de laisser certaines erreurs d’orthographe.

Quelle est l’utilité ?

Une expression-clé, pour qu’elle soit considérée comme pertinente par rapport à son environnement, doit être idéalement accompagnée dans le même texte de synonymes, de termes connexes et dans le même champ lexical (Référencement pourrait s’apparenter à positionnement, SEO…).

Mais la même expression écrite différemment ou avec une erreur courante peut référencer votre site sur de nouvelles requêtes.

Les erreurs d’accents, les variantes orthographiques, les inversions de lettres se prêtent bien à ce jeu et vous permettent ainsi d’élargir votre « longue traine » sur les moteurs de recherche, c’est-a-dire les expressions « secondaires » pour votre référencement qui peut apporter un trafic potentiellement important.

Cela produit t’il vraiment des résultats ?

Avec actuellement une troisième place sur le terme « Référencement », nous avons un trafic conséquent et qualifié pour cette expression. Mais lorsque l’on regarde les expressions nous aidant dans notre trafic, nous constatons que l’expression « Refernecement » nous apporte elle aussi un nombre non négligeable de visites.

On peut alors s’intéresser au positionnement sur de nombreuses erreurs possible, ou changer l’orthographe grâce à des accents :

– Referencement
– Référencement
– Refernecement
– Referencemant
– Référencemnet
– Et de nombreuses autres orthographes possibles

Intégrer des fautes d’orthographe dans mon contenu sans gêner la lecture de l’internaute ?

Effectivement, il s’agit d’une question qu’il faut naturellement se poser lors de la création de contenu. Comment intégrer le mot clé « refernecement » dans mon contenu, et que celui-ci reste lisible ? Il existe des parades !

Avec les attributs alternatifs des images :

Avec un peu d’imagination, vous trouverez facilement quelques techniques complémentaires.

Certains sites ont d’ailleurs construits une véritable stratégie sur ces erreurs en répertoriant les différentes erreurs du mot « Référencement » pour se placer au mieux lorsque l’utilisateur se trompera.

Cette technique est elle viable ?

Avant de bâtir toute une stratégie autour des fautes, il est nécessaire de contrôler certains points. Google évolue de plus en plus au niveau sémantique, et propose fréquemment une correction à des recherches mal orthographiées. Si tel est le cas, ne perdez pas votre temps. Exemple :

Bien sur cette technique n’est pas une fin en soi. Le référencement apporte un trafic bien plus important pour un positionnement sur une expression bien orthographiée.

En revanche, laisser sur une page ou dans un titre une erreur pour laisser aux moteurs la possibilité de référencer cette page sur l’expression mal orthographiée peut se révéler judicieux.

Demander un devis de référencement gratuit