Initiation au protocole AMP de Google

Après une présentation par Google au public en début octobre c’est en février 2016 que le projet du protocole AMP (Accelerated Mobile Page) arrive sur nos réseaux.

Présentation du projet AMP

C’est un projet en open source (accessible à tous, que ce soit pour l’utilisation ou la modification).

En vulgarisant un peu, on pourrait dire que c’est un Framework dans le style de Boostrap qui utilise un HTML optimisé qui permet de ne charger que le contenu lorsque celui-ci doit être visible à l’écran, réduisant considérablement le nombre de requêtes HTTP envoyées au serveur.

Ce framework est pensé pour réduire le temps de chargement des pages web grâce à un système de cache, mais surtout pour améliorer l’expérience utilisateur sur mobile comme sur ordinateur et permettre facilement aux webmasters de rendre leurs sites responsives en diminuant le temps de chargement, qui reste un problème pour les utilisateurs de smartphone lorsque l’on sait que la moitié des utilisateurs web sont prêts à quitter un site s’il met trop de temps à charger.

Google va faire en sorte que l’AMP soit disponible à qui voudra. Même si son utilisation requiert une certaine connaissance technique et n’est pas adapté aux néophytes, néanmoins un plugin WordPress AMP est déjà en cours de développement, la version 0.1 est d’ailleurs disponible et va permettre une intégration plus facile de l’AMP pour les webmasters.

Quels impacts pour le SEO ?

Bien sûr vous l’aurez compris la diminution du temps de chargement impactera dans le bon sens le SEO, en sachant que cela implique aussi une diminution du taux de rebond et une augmentation de l’engagement côté utilisateurs.

De plus, Google a laissé entendre que les sites avec un protocole AMP pourraient bénéficier d’un avantage supplémentaire en terme de référencement, ainsi que des liens labellisés «fast» dans les résultats de recherche.

Il y a déjà de nombreuses grosses entreprises présentent sur le web qui ont décidées de s’intéresser à ce protocole et on peut prévoir une généralisation de cet outil pour l’année 2016.

Gares aux technophiles qui ne monteraient pas dans le train AMP au risque de voir leurs sites fournir une expérience détériorée par rapport à ceux utilisant ces nouvelles technologies.

Quelles différences sur le code HTML et quelles contraintes ?

Cette variante du HTML est différente sur certains points, un code javascript serait en mesure de repérer les codes optimisés via un préfixe.

Les changements de code sont minime et sont donc matérialisés par le préfixe « amp » à rajouter avant votre balise.

Par exemple, la balise img se voit transformer en « amp-img »

Il faut savoir que l’AMP HTML présente pour l’instant quelques contraintes, par exemple certaines propriétés CSS ne sont pas acceptés pour les animations, les filtres ou les animations et sa feuille de style ne pourra pas dépasser 50 Ko.

De plus, il n’est pas possible d’y insérer des Javascript tiers.

Pour plus d’information nous vous conseillons de faire un tour sur le site officiel de Google.

Demander un devis de référencement gratuit