Les facteurs bloquants en référencement

Pour voir son site bien classé, il faut faciliter le passage des robots d’indexation des moteurs de recherches. Parfois ils peuvent être ralentis voir bloqués par une structure de code inadapté, un site web n’a aucun intérêt à empêcher son indexation.

Voici un article sur le référencement naturel et plus précisément sur les facteurs bloquants empêchant le référencement d’un site dynamique ou statique. Certaines de ces pratiques détournées sont considérées comme du Black Hat SEO (par exemple la copie de contenus ou les sites entièrement composés d’iframes).

Quels sont les facteurs bloquants ?

Les robots des moteurs ne sachant pratiquement pas lire les sites dynamiques au contraire des sites HTML, aucun des textes compris dans vos animations Flash ou dans vos liens ne sera pris en compte. Le Flash est aujourd’hui un format en phase de disparition, remplacé par le HTML5. Le format Flash n’est pas supporté par la majorité des terminaux mobiles et est considéré comme un point négatif sur un site mobile.

Certains moteurs de recherches, comme Google parfois, refusent purement et simplement les sites réalisés avec des frames, elles sont perçues comme des pages différentes. Il y aura donc autant de pages web indexées qu’il y aura de frames dans vos pages, ce qui donne des problèmes de référencement avec des pages incomplètes ou incohérentes.

A ne pas confondre avec les frames. Une iframe est basiquement une fenêtre posée sur votre site et donnant sur un autre site internet. Par exemple l’intégration d’une vidéo Youtube sur une page d’un autre site se fait via une iframe. C’est à dire que la vidéo est hébergée et lue directement depuis le site Youtube, mais cela est transparent pour le visiteur.

Des webmasters utilisent la même technique pour afficher du contenu sur un site internet. C’est à dire que pour l’internaute, le contenu est visible sur un site A alors que ce contenu est en fait directement affiché depuis un site B. Il n’y a rien à proprement parlé sur le site A.

Problème, le robot d’indexation quant il parcourt le site A ne voit rien du contenu du site B, la seule chose qu’il voit est une iframe interprétée comme vide, le robot ne va pas sur le site B. Donc en ce qui concerne le site A, il n’y a aucune contenu sur la page qui ne possède qu’une iframe. Une page vide est inutile pour le référencement.

Si votre URL comprend des caractères spéciaux tels que (? %, $, =) vos pages ont de grandes chances de ne pas être prisent en compte par certains moteurs de recherche car il bloque le référencement de votre site. Il faut également éviter les URLs vraiment trop longues, avec trop de tirets ou des underscores.

Si votre site contient très peu de texte avec beaucoup d’images, votre site peut ne pas être bien référencé car les moteurs de recherche, comme Google, prennent en compte en priorité les textes présents directement sur le site.

Si votre site contient très peu de texte avec beaucoup d’images, votre site peut ne pas être bien référencé car les moteurs de recherche, comme Google, prennent en compte en priorité les textes présents directement sur le site.

Les pages situées à plus de 3 clics au niveau du menu de la page d’accueil sont très peu crawlées. A moins qu’il n’y ait de nombreux liens externes qui pointent vers ces pages, elles sont souvent ignorées. L’architecture d’un site et son maillage interne sont très importants pour optimiser le travail d’optimisation réalisé sur les contenus et sur les backlinks.

Il concerne les pages présentant des adresses différentes et un contenu presque identique. Si les titres des pages sont eux aussi identiques, il faudra les personnaliser en fonction de leur contenu, cela permet d’éviter le piège du « duplicate content » et de bien placer son site dans les résultats. Voir les bonnes pratiques pour le contenu web.

Ancien facteur bloquant

Avant :

En général le contenu des sites dynamiques n’est pas lu par les moteurs de recherches. Les liens réalisés ne sont pas lus et les pages liées ne sont donc pas indexées. Les textes des liens ne sont pas pris en compte ce qui représente une perte d’optimisation du langage HTML. Il faut donc éviter les pop-up, les roll-over (lorsqu’une image différente s’affiche lorsque l’on passe la souris sur un lien) et les menus avec des liens en Javascript car c’est un facteur bloquant pour les moteurs de recherches.

Maintenant :

Le Javascript est lu et compris par Google. Longtemps le JS était utilisé pour masquer des liens aux robots. Aujourd’hui Google est capable de lire le Javascript et de suivre les liens qui sont présents en JS !

Demander un devis de référencement gratuit