Black Hat SEO : une pratique à éviter !

Qu’est ce que le Black Hat SEO ?

Dans le milieu du SEO, on appelle black hat SEO ce qui se réfère à la pratique de stratégies de référencement agressives. Ce sont les techniques et tactiques qui se concentrent uniquement sur l’optimisation pour les moteurs de recherche et non pas pour un public humain. Ces manières de faire sont contraires aux directives des moteurs de recherche.

Quelques exemples de techniques de Black Hat SEO :

  • bourrage de mot-clé ( keyword stuffing ) dans les balises ou dans le texte
  • texte sur-optimisé invisible
  • automatisation de la création de backlinks
  • cloaking (contenu différent pour l’internaute et pour le moteur de recherche)
  • Negative SEO ( pénalisation volontaire des résultats des concurrents sur Google, Bing, … )
  • Sur-optimisation des ancres de backlinks externes et provenant de votre maillage interne

Les techniques de Black Hat SEO ( à éviter ! ) sont détaillés en bas de page.

Le Black Hat SEO peut-il me permettre d’améliorer mon référencement ?

La réponse est clairement oui, mais attendez la suite avant de vous lancer dans une telle entreprise ! Bien souvent, les référenceurs Black Hat et ceux qui se laissent aller à ces techniques le font non seulement pour contourner les recommandations de Google, mais aussi et surtout pour obtenir de bons résultats, rapidement !

Mais à partir de là, il faut se poser une autre question : dois-je me servir des techniques Black Hat ? Et là, la réponse est évidemment non ! Les moteurs de recherche tels que Google sont de plus en plus puissants pour détecter ce type de pratique. Et gare à celui qui se fera attraper. Les sanctions appliquées peuvent être très lourdes. Google par exemple, depuis 2011 a mis au point un système de pénalité, avec notamment Google Panda et Google Penguin ( Pingouin ). Le géant américain met régulièrement à jour ses algorithmes pour repérer le Black Hat SEO. Mieux vaut donc ne pas jouer les pirates, car il est généralement long et difficile de sortir d’une pénalité.

Si vous êtes sous le coup d’une sanction, vous pouvez faire appel à une agence de référencement spécialiste en sortie de pénalité Google.

Le Black Hat SEO est l’ennemi de votre site web

Si personne ne peut obliger un site à suivre la charte de Google, il est fortement recommandé de s’y soumettre. Pourquoi ? Car, comme expliqué précédemment, le non respect de cette charte conduit automatiquement à une pénalité Google sur le positionnement de votre site dans les pages de résultats du moteur de recherches. Dans le pire des cas, un site douteux peut  même voire ses pages bannis des résultats du moteur. En 2011 et 2012, lors de la mise en place du filtre Panda et du filtre Penguin, Google a mis en ligne un document listant les pratiques à bannir. Ainsi, même si le Black Hat SEO vous aidera dans un premier temps à accélérer les résultats de votre référencement, votre site se verra également sanctionné par Google et descendra plus vite qu’il n’est monté.

Quelles sont les pratiques à éviter ?

La liste des pratiques « interdites » ou « Black Hat » est consignée dans un document en libre accès afin que chacun puisse estimer les conséquences d’une action qu’il s’apprête à effectuer pour mieux ou plus vite référencer son site.

Les pratiques autorisées ou non sont répertoriées par les moteurs de recherche afin de diffuser l’information au plus grand nombre (exemple : les Conseils aux Webmasters de Google). Mais pour que vous ne tombiez pas sans le savoir sur la mise en place d’une pratique interdite, voici certaines techniques Black Hat SEO à bannir :

De l’anglais signifiant « dissimulation », c’est une pratique qui consiste à montrer aux internautes un contenu différent de celui présenté aux moteurs de recherche. Cette technique est utilisée pour améliorer le positionnement d’un site internet sur les moteurs de recherches. Cette technique est formellement interdite par Google qui a besoin de pouvoir analyser le contenu réellement présenté aux internautes pour estimer la pertinence de votre page.

Technique d’optimisation (en anglais doorway), ces pages ne sont pas visibles par les utilisateurs qui sont alors redirigés automatiquement vers une autre page. La pratique est de créer plusieurs pages web, optimisées sur des expressions ou des mots-clés précis, toutes redirigées sur une seule.

Consiste à créer un texte de la même couleur que le fond de votre site, de manière à le rendre lisible par les moteurs de recherche mais invisible pour les utilisateurs.

Pratique identique au texte caché, mais concernant les liens d’un site. Les liens sont de même couleur que le site, cette pratique frauduleuse est également interdite par Google.

Le contenu dupliqué ou copié/collé de contenu risque de vous pénaliser sur les résultats des moteurs de recherche. Google indexe des pages distinctes. Il convient par conséquent d’écrire un texte original et unique pour chaque site. N’oubliez pas que la propriété de contenu est régie par la loi.

Selon Google, il n’existe pas de pénalité quand à cette pratique, même si il est fortement conseillé de l’éviter car cela peut affecter la performance d’un site avec un partage du PageRank entre de multiples pages copiées.

La copie de contenu consiste à copier l’intégralité ou une partie d’un texte d’un site pour le copier sur une autre page. Dans le cas ou votre site serait copié, les moteurs de recherche se basent sur des critères comme l’ancienneté de la page pour savoir qui est à l’origine de ce texte, et ne pas pénaliser l’auteur mais le copieur. Les moteurs de recherche aujourd’hui gèrent tous cette pratique et la pénalisent plus ou moins en fonction de la gravité.

Il existe cependant des moyens d’éviter de faire du « duplicate content » :

  • Créez toujours des textes uniques (cela va de soi),
  • Utilisez des URLs canoniques et uniques,
  • Faites un lien vers l’article qui vous intéresse au lieu de le copier,
  • Utilisez des redirections si vous migrez sur un nouveau site
  • Utilisez la balise canonical si vous ne pouvez pas faire autrement que de copier l’intégralité d’un texte, cette dernière inique à Google la source du contenu, la page copiant le texte ne sera pas pénalisé, mais par contre elle ne ressortira pas dans les résultats de recherches.

Dans le cas ou l’on créé son propre contenu et qu’il n’est pas affiché sur plusieurs sites, il n’y a aucune raison de s’inquiéter d’une pénalité liée au duplicate content.

Utilisé massivement avant les mises à jour Panda et Pingouin, le « bourrage de mots-clés » est aujourd’hui formellement interdit par Google. Il consiste, comme son nom l’indique, à accumuler des mots-clés dans une même page, afin de se positionner sur l’ensemble de ces requêtes. Google privilégiant aujourd’hui les contenus correctement rédigés, le keyword stuffing est sanctionné par le moteur de recherche et répéter trop de fois les mêmes mots clés dans un contenu est maintenant contre productif et peu nuire aux performances de votre page.

Les fermes de contenus sont des sites et des pages mettant en ligne de nombreux textes peu qualitatifs les uns après les autres, dans le but de générer des revenus publicitaires et de se placer sur plusieurs mots-clés. Ces textes n’ont aucun rapport les uns avec les autres et les pages n’ont donc aucune cohérence. Les fermes de contenus n’apportent bien souvent aucune information utile aux internautes.

Les pratiques changent-elles en fonction des moteurs ?

La liste des pratiques déconseillées par les moteurs de recherche est sensiblement la même entre les moteurs, non seulement car beaucoup utilisent les mêmes algorithmes de recherche, mais aussi parce que de telles pratiques sont réellement handicapantes pour le confort de navigation des utilisateurs. Ainsi, si vous souhaitez référencer votre site plus rapidement grâce au Black Hat SEO en pensant que seul Google le sanctionne, sachez que Bing et Yahoo! appliquent la même politique.

Parce que les moteurs ne sont que des robots et ne peuvent pas tout contrôler, les moteurs principaux ont mis en place un formulaire par lequel un utilisateur peut informer le moteur des pratiques peu scrupuleuses d’un autre site. Ce mode de fonctionnement trouve son sens dans le fait qu’internet est une communauté ou chacun se doit d’être vigilant.

Demander un devis de référencement gratuit