Google Penguin

Qu’est-ce que la pénalité Google Penguin ?

Afin de s’assurer un meilleur classement de leurs pages web, on constate que certains sites font un usage abusif des pratiques de référencement. Google l’a compris assez tôt et a d’ailleurs pris les précautions nécessaires depuis un bon moment avec le lancement des pénalités de référencement. En effet, depuis mai 2012 il (Google) a jugé bon de mettre en place Google Penguin. En cas de non respect des obligations ce cet algorithme, on se retrouve rapidement dans une pénalité Pingouin et on voit alors sont site déclassé des résultats de recherche.

Différences entre Google Penguin et Google Panda

En terme terre à terre, Penguin est le nom donné à l’algorithme de Google pour déceler et sanctionner les pratiques illégales de référencement de certains sites web. Afin d’optimiser le fonctionnement de ce filtre, Google procède de façon régulière à son actualisation. A ce propos, Google Penguin a connu 6 mises à jour majeures. La première remonte au 24 avril 2012 affectant 3,1 % des requêtes.

Souvent porté à confusion avec Panda, l’autre algorithme de Google relatif au référencement, Penguin se distingue de ce dernier de par sa fonction et sa cible. Google Panda a été mis en place beaucoup plus tôt que Google Penguin, plus exactement en février 2011. Son principal but est de localiser les sites aux contenus de faible qualité. Et donc Panda se focalise essentiellement sur les aspects de référencement liés au contenu même du site. Google Penguin lui s’attaque à l’environnement du site internet et notamment les liens qui pointent vers ce dernier.

Les critères de Google Penguin

Pour paraître le plus naturel possible, il doit y avoir une variété au niveau des différentes « ancres » (le texte cliquable) reliées aux backlinks. Il faut prêter une grande attention à l’utilisation des ancres dans les liens retours afin de ne pas en abuser. En effet, une utilisation abusive peut déclencher l’alerte de Google, puis une pénalité Penguin.

Afin de respecter les normes de netlinking relatives à Google, il est important d’éviter certaines pratiques. Il est donc proscrit d’acheter ou encore d’échanger des liens par le biais de certains réseaux en ligne qui en font profession habituelle. Il est aussi interdit que deux sites web s’échangent des liens dans le but d’améliorer leur référencement. Eviter les backlinks des sites n’ayant vraisemblablement aucun rapport avec la thématique du site auquel ils sont destinés. Tout ceci permet au mieux d’éviter une pénalité Penguin.

Pour échapper à la pénalité Penguin, il faut aussi éviter de positionner des liens retours sur des pages web de qualité médiocre. Le partage de liens depuis des annuaires ou des sites de bookmarking de mauvaise qualité est également proscrit. L’utilisation un peu trop fréquente des liens aux bas de nombreuses pages de site web n’est également pas recommandé (footer, header, sidebar – on parle de lien sitewide, présents sur toutes les pages), tout comme le partage sur des forums de discussions de liens contenant des ancres sur-optimisées dans le commentaire ou la signature des sujets.

Google n’entend pas se contenter de Penguin et prépare des améliorations pour son algorithme général. Ainsi, des mesures encore plus efficaces seront prises relativement aux référencements des sites web. Il s’agira entre autre de sanctionner les publireportages comportant des liens pour éviter la circulation du PageRank.

Les dates de mises à jour de Google Penguin

Tout comme Google Panda, Google Penguin est loin d’être une mise à jour « one shot ». Lancé au printemps 2012, l’algorithme est relancé  à intervalles réguliers. Voici une liste des 6 mises à jour principales de Google Penguin :

  • 24 avril 2012, Google Penguin 1 : Google Penguin 1 correspond à la première mise à jour de l’algorithme. Même si aucun chiffre n’a officiellement été donné en France, l’on sait que plus de 3% des requêtes anglaises en ont été impactées. L’impact de cette toute première mise à jour a été d’autant plus fort dans les langues touchées par le spam, comme le polonais qui a atteint plus de 5% de requêtes touchées.
  • 25 mai 2012, Google Penguin 2 : Cette seconde mise à jour a pour but de viser les spams en impactant 0,1% des requêtes anglaises. Nous n’avons malheureusement aucun chiffre à fournir concernant les autres langues.
  • 5 octobre 2012, Google Penguin 3 : Cette mise à jour puissante a provoqué une incidence sur de nombreuses langues. L’on compte 0,4% de requêtes atteintes en espagnol et en français et 0,3% de requêtes affectées en italien et en anglais.
  • 23 mai 2013, Google Penguin 4 aussi appelé Google Penguin 2.0 : 2,3% des requêtes anglaises et américaines sont touchées. Les langues polluées par les spams sont particulièrement visées.
  • 4 octobre 2013, Google Penguin 5 : La nouvelle mise à jour surnommée Google Penguin 2.1 frappe fort en affectant plus d’1% des requêtes.
  • Octobre 2014, Google Penguin 6 : La mise à jour Penguin 3.0 arrive un an après la dernière. Cette toute dernière mise à jour importante fait évoluer l’algorithme de Google Penguin sans pour autant renforcer sa fermeté. Google a profité de cette mise à jour pour transformer Google Penguin en un algorithme plus dynamique et facile à modifier.

Grâce à cette facilité de mise à jour, il est fort à parier que les nouvelles mises à jour seront plus fréquentes pour devenir aussi communes que Google Panda (mensuelles).

Demander un devis gratuit